La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image

lundi 8 mai 2017

Power Club tome 2 d'Alain Gagnol - Chronique n°317

Titre : Power Club tome 2 - Ondes de choc
Auteur : Alain Gagnol
Editions : Syros
Genre : Science-Fiction
Lu en : français
Nombre de pages : 512
Résumé : 
Être un simple pion qui fait le buzz dans les médias ? Neutraliser les criminels même s’il en coûte la vie à de nombreux civils ? Se laisser manipuler, tout comme l’opinion publique, par les politiciens ? Très peu pour Anna qui va payer cher son intégrité. Autrefois adulée, aujourd’hui détestée, elle seule peut prouver au monde entier ce qu’est une vraie super-héroïne. 

------------------------------------------------------

Un grand merci aux édition Syros et en particulier à Véronique pour cet envoi!

------------------------------------------------------

Chronique sans spoilers - parce que vous le valez bien

Power Club avait avec son premier tome inauguré une saga de science-fiction étonnante et rafraîchissante, travaillant sur la crédibilité de son univers avec un soin tout particulier et maintenant une grande justesse de ton.
Ne restait plus qu'à se jeter sur la suite.

Et devinez quoi ? 
Elle est tout aussi bonne, sinon meilleure.

L'intérêt du Power Club, au-delà d'être une saga tout à fait captivante, est son travail sur la crédibilité. Difficile dans la mesure où il s'agit d'une histoire de science-fiction, me direz-vous, et pourtant ! Dilemmes moraux, inquiétudes familiales, réalité des études, rien n'est laissé de côté, et le résultat est aussi harmonieux que complet. On a bien une aventure dans sa globalité, avec une héroïne humaine et authentique dont les raisonnements évoluent de façon construite et surtout de plus en plus mature. On s'attache d'autant plus facilement à elle qu'elle aurait pu être nous, cette Anna Granville, avec ses étonnements et ses convictions que l'on comprend profondément. Rien de grandiloquent ou de lassant, bien au contraire, le récit se déroule sur un fond de vérité assez remarquable. 

L'action est au rendez-vous, avec une multitude de péripéties qui s'enchaînent de façon rythmée et cohérente. On reprend le fil de l'histoire de façon tout à fait aisée, quand bien même cela fait quelques mois que l'on a quitté le premier volume. Aucun moyen de s'ennuyer ou même de reposer le roman une fois que l'on a mis le nez dedans, jusqu'à un final une nouvelle fois explosif qui donne de furieuses envies de découvrir l'ultime tome... La plume est légère mais travaillée, le tout très agréable à suivre - je sais, je me répète. Allez, finissons-en.

En bref, un ouvrage tout aussi abouti que son prédécesseur, aussi bien sur la forme que sur le fond. Le récit se savoure avec un plaisir constant grâce à l'intelligence d'une héroïne en constante évolution, et est doublé d'un véritable arrière-plan moral du plus grand intérêt. Alain Gagnol poursuit sa réflexion aussi divertissante que pertinente sur notre société sous le prisme de la science-fiction. Quels sont nos héros, et pourquoi les admirons-nous ? Jusqu'à où avons-nous envie de les suivre, quelles valeurs irons-nous jusqu'à suivre ? 

Note attribuée : 9/10




6 commentaires:

  1. Tu exprimes très bien ce que j'ai également ressenti ! J'ai été tellement contente de recevoir les épreuves non-corrigées :)
    Vivement la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un vrai petit plaisir en effet :D

      Supprimer
  2. Ah tiens je ne connaissais mais alors pas du tout :D

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas du tout cette saga mais pourquoi pas, je vais me renseigner ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne perdras rien à t'y pencher de plus près en tout cas !

      Supprimer