La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image

vendredi 16 septembre 2016

Et mes yeux se sont fermés de Patrick Bard — Chronique n°245

"Je suis veuve, deux fois veuve, et je n’ai que seize ans. Mon premier mari a été pulvérisé par une roquette avant que j’aie eu le temps de le rencontrer. Ils ont tué le second quand nous avons fui la Syrie ensemble."


Titre : Et mes yeux se sont fermés
Auteur : Patrick Bard
Genre : Contemporain
Éditions : Syros
Lu en : français
Nombre de pages : 196
Résumé : Tout le monde change durant l'adolescence. Maëlle n'est pas différente des autres filles de seize ans. Cette année-là, elle passe de plus en plus de temps sur Facebook, abandonne le sport, modifie sa façon de s'habiller, quitte son petit ami... Sans hésitation ni compromis, elle prend un virage à 180 degrés. S'il y a une chose qui ne change pas chez Maëlle, c'est son caractère déterminé. C'est pour sauver le monde que, victime d'un rapt mental, elle rejoint les combattants de Daesh. Maëlle devient Ayat.

L'histoire d'une adolescente française revenue de Syrie.

-------------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Syros pour cet envoi !

-------------------------------------------------------

Voici un roman dont j'espère qu'il sera mis en avant, qu'il remportera du succès, tout simplement parce que c'est un livre qui, à mes yeux, peut changer des choses. 
Il ne révolutionnera pas le cours de la rotation de la Terre, non. Mais, à son échelle, il ouvrira les yeux justement – jeu de mots de l'ultime, je sais – à un certain nombre de lecteurs, d'adolescents et de jeunes adultes, perdus dans le flot d'informations contradictoires qui pleuvent sur eux aujourd'hui. Embrigadement, propagande, radicalisme, voilà des termes si fréquemment répétés qu'ils en perdent leur réalité, devenant de vagues concepts surtout chargés de haine.

Et ce récit permet d'associer, tout en justesse et tout en délicatesse, de réelles émotions, des situations frappantes de réalisme, à ces termes. Avec l'histoire de Maëlle, 16 ans, qui est prise au piège de la propagande islamiste à l'âge de 16 ans et fuit pour la Syrie, abandonnant sa famille pour un rêve illusoire de justice, on peut prendre conscience de la "banalité" d'une telle histoire, du moins de sa plausibilité. Cela peut arriver à n'importe qui, Maëlle n'a rien d'un monstre, au contraire, c'est par soif de justice qu'elle commence à s'intéresser aux théories djihadistes. 
Chacun des personnages du livre a droit à une part de narration, à quelques pages dans lesquelles il vient apporter son ressenti. Ainsi se mêlent les voix de Maëlle, de sa psychologue, de sa mère, de son professeur de français, sa sœur ou encore son ex, brossant un tableau incroyablement réaliste touchant de cette descente aux enfers inimaginable, et de la lente rédemption qui est toujours possible.

Et en effet, Et mes yeux se sont fermés est également une formidable leçon d'espoir. Malgré la rancœur, malgré l'incompréhension et la détresse, rien n'est perdu. Même après avoir été confronté à l'horreur pure et simple, à l'injustice, à la mort dans ses conditions les plus brutales, un futur est possible, un pardon peut être accordé. C'est émouvant, et surtout, c'est inspirant.

En bref, une véritable invitation à la tolérance, un roman choral marquant, intimiste sans être intrusif, intense sans être violent, qui parvient sans que l'on s'en rende compte à se frayer un chemin jusqu'à notre petit cœur et notre petite tête, et donne le sentiment, lorsque l'on le referme, d'avoir indéniablement progressé dans son questionnement sur ce sujet si sensible et malheureusement si actuel.

Note attribuée : 9/10

10 commentaires:

  1. Il a l'air bouleversant et marquant celui la !

    RépondreSupprimer
  2. Un livre que je lirai, tellement d'actualité...

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette chronique. Je suis toujours curieuse de lire les romans traitant de ce sujet d'actualité mais j'appréhende toujours un peu. Avec ta chronique, je suis rassurée et très tentée par ce livre. Je me le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien t'avoir rassurée, il est vraiment excellent !

      Supprimer
  4. C'est un roman qui m'intéresse vraiment, vu son sujet !

    RépondreSupprimer
  5. C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup (effet de mode malgré tout, on avait eu le harcèlement scolaire, maintenant, on a la radicalisation des ados), et je trouve ta chronique très réussie. Elle donne envie sans trop en dévoiler.

    RépondreSupprimer