La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

jeudi 18 juin 2015

L'Héritière de Melinda Salisbury — Chronique n°102

"Je désirais venir au château, et je vis ici. Je voulais faire un beau mariage, je vais épouser le prince. Ils accèdent à mes prières, je vis l'existence de mes rêves. J'ai de la chance. Je suis privilégiée.
Je suis un instrument. Un couteau."

Titre : L'Héritière
Auteure : Melinda Salisbury
Éditions : Gallimard Jeunesse
Genre : Fantasy | Romance
Nombre de pages : 327
Résumé : Je suis l'arme parfaite. Twylla, dix-sept ans, est l'élue, l’incarnation humaine de Daunen, la fille du dieu de la vie et de la déesse de la mort. Depuis ses treize ans, elle vit dans le château de Lormere où, bien qu’elle soit promise au prince, elle ne participe pas comme les autres à la vie de la cour. Car Twylla est, en quelque sorte, le bourreau de la reine. Nourrie chaque mois d’un poison mortel contre lequel elle est immunisée, elle exécute les traîtres du royaume. Simplement en les touchant. Ce statut l’affige au plus haut point - et l’isole cruellement. Jusqu'au jour où Lief, son nouveau garde, charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission...

-------------------------------------------

Je croyais en ce livre. J'avais placé de grands espoirs dans ce petit ouvrage. Sans doute à cause de sa belle couverture, ou de son histoire de fantasy tout à fait attirante. 

Débordant de confiance, j'ai commencé ma lecture, mais j'ai rapidement déchanté, jusqu'à ne plus avoir envie de terminer le roman. Pourquoi donc une telle déception, me demanderez-vous ?
Je me fais vraiment l'impression d'être une ingrate impossible à satisfaire. J'en suis navrée.

Twylla – l'héroïne donc – vit depuis quatre ans au palais royal de Lormere, sous l'autorité d'une Reine cruelle, et est fiancée au prince héritier. En effet, elle est la réincarnation humaine de la fille des dieux, et est donc supérieure au commun des mortels. Elle possède le pouvoir de résister à un poison mortel, l'aubemorte, et de tuer n'importe quel être humain en le touchant.

Deux réactions que j'ai eues en lisant ce résumé :
"Mais c'est comme dans Insaisissable de Tahereh Mafi !"
En toute sincérité, non. Ces deux histoires n'ont quasiment rien à voir, mis à part le fait que le toucher des deux héroïnes est mortel. 
"Mais si elle tue tous ceux qu'elle touche, elle fait comment avec son fiancé ?..."
Le roi, la reine et le prince sont les personnes les plus importantes du royaume, et par conséquent, tous trois sont protégés des dieux, et Twylla peut les toucher sans aucun problème.
Bien, maintenant que ces points sont mis au clair, nous pouvons continuer.

Dans les premiers chapitres, tout s'annonce bien, l'auteure développe et explique tout son univers de fantasy. Certes, le rythme est un peu lent, il ne se passe rien d'exceptionnel, mais rien de trop déplorable. Twylla nous raconte son passé, on comprend mieux son rôle et le fonctionnement du royaume, sa religion, le personnage de la Reine, tout est très intéressant. Je pense en particulier au personnage de la Mangeuse de Péchés, qui purifie une âme de ses péchés après sa mort, lors d'un rituel que j'ai trouvé passionnant et très bien trouvé !

Mais malheureusement, à la moitié du roman environ, quelque chose fait son apparition, de manière très intempestive. J'ai nommé le triangle amoureux. 
*frissons dans la salle*
Hélas oui, assez rapidement, Twylla doit choisir entre le prince, Merek, attentionné et charmant, et son garde, Lief, rebelle et passionné.
Mais attendez, cela n'aurait-il pas un petit air de déjà-vu ? Non ? Le choix entre un prince et un garde, dans un palais royal ? La Sélection ?
Sans commentaire.

Le triangle amoureux aurait pu être bien exploité – quoique je ne connaisse pas beaucoup d'exemples de triangles amoureux bien exploités
Mais ce n'est pas le cas de ce triangle amoureux bien trop cheesy, qui sombre dans le cliché et l'ennui. La romance est bien trop rapide pour être crédible, et on a du mal à croire que Twylla, qui se montre toujours froide et distante, puisse tomber aussi follement amoureuse en aussi peu de temps. 
Le choix de Twylla et la double romance deviennent très vite les principaux enjeux du roman, ce que j'ai trouvé vraiment dommage, car tout les aspects politique et religieux passent à la trappe...
Je pourrais m'éterniser sur cette romance tout sauf convaincante, mais je vais vous épargner.

L'héroïne est plutôt antipathique, et extrêmement lunatique – elle peut passer d'un état de bonheur infini à celui de désespoir intense en l'espace de quelques pages. Si Lief m'a portée sur les nerfs, Merek m'a intéressée, et je pense que son personnage était un des meilleurs éléments de ce livre. La reine est assez caricaturale, mais son personnage est efficace, tout comme celui du roi. 
En général, tous ces protagonistes ont du potentiel, et que l'auteure arrive plutôt bien à les cerner, même si certains pourraient être encore plus creusés.

Tout cela est vraiment dommage, car cette histoire avait du potentiel ! L'auteure écrit bien, elle sait où elle veut aller, et essaye de rendre son roman dynamique. Les rebondissements sont nombreux, voire un peu trop, et le rythme s'accélère progressivement, jusqu'à la fin, qui était très surprenante, et qui permettait à L'Héritière de se terminer sur une "bonne" note. En revanche, l'épilogue ne m'a pas convaincue...

En bref, je suis très mitigée par rapport à ce roman. Beaucoup de points m'ont déçue, et j'ai été très exaspérée par l'héroïne et le triangle amoureux. Je pense cependant lire la suite, pour laisser une chance à cette histoire pleine de potentiel !
Note attribuée : 5/10

10 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce livre, mais après ce que tu en dis je ne pense pas le lire ^^
    C'est vrai que j'ai quand même lu plusieurs livres avec pas mal de points communs à Insaisissable... C'est dommage..^^
    J'aime beaucoup la couverture, je la trouve très jolie ! :D

    Camille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi j'aime beaucoup cette couverture... Bon, après, à toi de voir effectivement !

      Supprimer
  2. Je crois en ce livre aussi, j'espère l'apprécier plus que toi ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi ! J'irai voir ton avis alors !

      Supprimer
  3. Alors là, je passe mon chemin ! Ce triangle m'a l'air barbant, et il n'a rien d.original et cette héroïne... non merci !

    RépondreSupprimer
  4. Ta chronique ne me donne PAS DU TOUT envie de lire ce livre, surtout par rapport au triangle amoureux ! D'habitude, ça ne me dérange pas tellement mais le fait qu'il ressemble à celui de La sélection m'énerve déjà ! Bref, merci de me faire faire des économies ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je suis un ange :p sincèrement, dans ce cas-là, il vaut mieux que tu ne le lises pas... :/

      Supprimer
  5. Décidément, c'est la deuxième fois en peu de temps que tu es déçue par un livre que j'ai adoré (alors qu'on a plutôt les mêmes goûts généralement). Je n'ai pas trouvé que le triangle amoureux prenait tant de place personnellement. Et ce sont les deux garçons que j'ai trouvés chiants comme personnages, pas Twylla :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, ça me désole de ne pas aimer ces livres ! Je ne me fais pas de souci, nous allons arriver à nous mettre d'accord à nouveau :p
      C'est vrai que Lief est insupportable, mais Merek a trouvé grâce à mes yeux !

      Supprimer