La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image

jeudi 14 mai 2015

L'Héritière de Kiera Cass — Chronique n°94


"Je ne sais pas si le destin existe. Mais il arrive parfois que la chose qu'on désire le plus au monde soit bien décidée à nous éviter. Et d'une certaine manière ça nous permet de découvrir qui on est."

"Ton nom figurera dans les livres d'histoire et un gamin de dix ans qui n'en aura rien à faire l'apprendra pour une interro et l'oubliera aussi sec. Tu as un métier, comme tout le monde. Arrête de faire comme si ça te rendait supérieure aux autres."

Titre : La Sélection livre IV : L'Héritière
Auteure : Kiera Cass
Éditions : Robert Laffont (collection R)
Genre : Romance | Ex-dystopie (?)
Nombre de pages : 410
Résumé : Une nouvelle Sélection commence
Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.

À dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du cœur et la raison d'État, la Princesse va devoir faire des choix, et au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá...

--------------------------------------------------

Avertissement : si vous avez eu la chance d'être pourvu d'une paire d'yeux fonctionnant correctement à votre naissance, vous pouvez constater qu'il s'agit du quatrième tome d'une série. Par conséquent, si vous n'avez pas lu au préalable les trois premiers tomes, je vous déconseille vivement de lire cette chronique, autrement, vous risquez fortement de vous spoiler l'intégralité de la série – reconnaissez que ce serait dommage. D'un autre côté, nous vivons en démocratie, donc vous faites absolument tout ce que vous voulez – enfin, tant que ça reste légal.

Avant tout, j'aimerais faire une minute de silence par respect pour cette couverture dont la beauté est au-delà des mots. Merci.

Vous savez peut-être que je suis une inconditionnelle de la saga La Sélection – j'ai lu les livres avant d'ouvrir mon blog, je n'ai donc pas rédigé de chroniques. 
À l'annonce de la sortie du tome 4, il y a des mois et des mois, j'étais comblée, bien sûr, mais également un peu inquiète... Est-ce que L'Héritière ne serait pas une pâle copie de l'histoire d'America, une suite "forcée" et inutile ? Je me devais de vérifier. Le 7 mai, je me suis donc empressée de me procurer ce tome 4 – enfin, dire que j'ai envoyé ma mère en mission à la librairie serait plus exact –, et je l'ai terminé le lendemain même. Et j'ai aimé.

Nous rencontrons donc la fille d'America  oui, America a des enfants, ça a été un concept très difficile à accepter pour moi Eadlyn, qui est une jeune fille extrêmement différente de sa mère. Née sept minutes plus tôt que son frère jumeau, elle est la princesse héritière du royaume d'Illeá, et élevée en tant que telle. 
Si elle est prête à gouverner le pays, elle l'est beaucoup moins à se marier. Pourtant, ses parents décident de lui organiser une Sélection, qui a surtout pour but de distraire le peuple. En effet, de nombreux sujets sont en colère malgré la suppression des castes des années plus tôt, et un mariage royal serait peut-être l'occasion de calmer le jeu...

Eadlyn, comme je le disais plus tôt, a... un fort caractère. Depuis toujours, on lui explique qu'elle est plus puissante que n'importe qui au monde et on accède à ses moindres désirs. Forcément, quand on est élevée de cette manière, il est impossible d'être la personne la plus humble du monde. Alors oui, Eadlyn a souvent des sautes d'humeur. Oui, elle est parfois sèche. Mais ces réactions sont parfaitement cohérentes pour son personnage, et je trouve qu'Eadlyn garde tout de même un certain recul sur sa situation et qu'elle est capable de faire preuve de bon sens et de douceur. C'est un personnage haut en couleurs, complexe et riche que j'ai adoré.
Oui, je clame haut et fort que j'ai aimé le personnage d'Eadlyn. Allez-y, huez-moi

J'avais peur que ce roman soit une gigantesque répétition des trois premiers romans. Point du tout. Déjà, le point de vue change. Lorsqu'America était la narratrice, on vivait la Sélection du côté des candidates. Désormais, avec Eadlyn, on la vit du côté de la royauté, et on réalise mieux la pression que subit le Sélectionneur et la difficulté de sa tâche. On découvre aussi tout un aspect politique, l'emploi du temps surchargé d'Eadlyn...
Enfin, la Sélection est composée de 35 garçons, et non plus de 35 jeunes filles. Et ça n'a vraiment rien à voir. À mes yeux, Kiera Cass a donc réussi à se renouveler, pas de façon incroyablement spectaculaire, mais suffisamment pour que ce roman reste terriblement addictif et captivant.

Tout au long du roman, on retrouve les personnages qu'on avait adorés dans les trois premiers tomes : America et Maxon, désormais roi et reine, qui ont pris vingt ans, et qu'on sent très fatigués, Lucy et Aspen, désormais mariés, ou encore May... J'ai beaucoup aimé savoir ce qu'ils étaient devenus, même si c'était parfois... étrange.
Par contre, j'aurais apprécié voir America et Maxon plus souvent. Ils n'apparaissent qu'à quelques reprises et n'ont pas vraiment un rôle édifiant dans l'intrigue.

Soyez prévenus, ce roman n'est pas un roman d'action pure. Si vous espérez des batailles, des conflits, des disputes spectaculaires, sachez que ce n'est pas tout à fait le cas – dans ce tome-ci, du moins. L'intrigue est beaucoup En effet, la fin de L'Héritière est un magnifique cliffhanger qui annonce beaucoup de belles choses pour la – même si je ne me fais pas trop de souci pour nos chers protagonistes.

Une intrigue captivante, des personnages attachants... Le charme de la Sélection a encore opéré : je suis une nouvelle fois conquise, et j'en redemande !
Note attribuée : 9/10


10 commentaires:

  1. Je ne sais pas si je lirais ce 4ème tome. Quand j'ai fini le 1 et le 2 il était évident pour moi que je lirais toute la saga, mais le 3 m'a tellement déçue que je ne suis plus sure de vouloir continuer maintenant :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh noooon ne te laisse pas abattre... Je t'en supplie, lis celui-ci ! ;)

      Supprimer
  2. Je l'ai commencé hier *^* Je ne lis pas ta chronique car je veux garder toutes les surprises :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dépêche-toi de le terminer alors, j'irai voir ta chronique ^^

      Supprimer
  3. Décidément tout le monde est tombé sous le charme de ce quatrième tome ^^ Il faut à tout prix que je me le procure, surtout quand je lis ta chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il plaît beaucoup ^^ Oui, je te conseille vraiment de le lire ^^

      Supprimer
  4. Carrément d'accord avec ta chronique, j'avais peur moi aussi que ce soit juste une copier du premier tome. Et oui c'est vrai que c'est bizarre de retrouver America avec des enfants !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai les mêmes craintes que toi et que probablement tous les lecteurs ^^ toutes ces chroniques me rassurent, et toi tu me fais beaucoup rire ! Ah, et tu es aussi une vile tentatrice, j'avais oublié de préciser. Tss...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, ça me fait super plaisir que tu me dises que je te fais rire, c'est le but ^^ Désolée de te tenter, mais celui-ci vaut vraiment la peine d'être lu :p

      Supprimer