La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image

vendredi 13 mars 2015

Sans Prévenir de Matthew Crow — Chronique n°79

"Il n'y a aucune raison d'avoir honte de sa peur. On devrait plutôt lui rendre hommage. C'est la peur qui nous maintient en vie."

Titre : Sans Prévenir 
Auteur : Matthew Crow
Genre : Realistic Fiction | Romance
Éditions : Gallimard Jeunesse (collection Scripto)
Nombre de pages : 306
Résumé : À quinze ans, Francis Wootton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques. Mais avant tout, il ne se prend pas au sérieux. Sans prévenir, un jour, la vie bascule. On lui diagnostique une leucémie. À l'hôpital où il entre pour son traitement, il rencontre Ambre, son caractère de chien, son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante... 

------------------------------------------------

J'ai acheté ce livre après avoir lu quelques avis très positifs, intriguée par la couverture et par l'histoire que promettait le résumé. S'il se lit très facilement et reste agréable, Sans Prévenir est malheureusement loin d'être un coup de cœur.

Sans Prévenir reprend, comme beaucoup de romans en ce moment, le thème de la maladie, et plus spécifiquement du cancer chez les adolescents. Il n'a pas pu éviter la comparaison avec Nos Étoiles Contraires, que je ne trouve d'ailleurs pas forcément judicieuse. 
Pourquoi donc ?

Tout d'abord, les personnages sont loin de m'avoir enchantée autant que je l'espérais. Francis, le héros, est parfois assez immature et fond en larmes pour un rien. OK, c'est un garçon sensible, mais quand même...
Quant à Ambre, j'ai eu du mal à ne pas la détester d'un bout à l'autre. Elle a vraiment, vraiment un caractère de chien. C'est-à-dire que son unique activité consiste à critiquer tout ce qu'il se passe autour d'elle. Alors je comprends que ce soit son unique manière de se protéger, mais après plus de 200 pages, ça devient lassant... et vraiment exaspérant.
Mon ressenti sur les personnages secondaires est très varié, certains virent carrément au cliché, comme Kelly, mais d'autres m'ont touchée, comme la mère de Francis. De manière générale, les familles d'Amber et de Francis sont les mieux travaillées.

En refermant ce roman, je me suis sentie frustrée, il me manquait quelque chose. Je me souviens d'un passage ou deux où je me suis presque ennuyée. 
Les chapitres me paraissaient parfois très longs, l'intrigue s'éternisait, on s'étalait sur des sujets moins intéressants. La romance est évidente et un peu trop facile.

Je n'ai pas ressenti d'émotions pures et dures pendant ma lecture. Je pensais que je serais ébranlée, que je pleurerais à chaudes larmes, et en réalité, je n'avais même pas le cœur serré... Je me suis en quelque sorte sentie extérieure à l'histoire, pas impliquée comme j'aime l'être. Tout cela mis bout à bout m'a donné ce sentiment d'inachevé. 
Suis-je un cœur de pierre ?

D'un autre côté, l'écriture est très fluide, et j'ai lu ce livre très rapidement. La narration du point de vue de Francis détend considérablement l'atmosphère, et sa naïveté peut se révéler touchante.
L'auteur n'a pas cherché à jouer dans le mélo, et heureusement. Comme dans beaucoup de livres du même genre, il a cherché à mettre l'accent sur l'espoir, le fait que "la vie continue". On en arrive presque parfois à "zapper" le cancer... En effet, on n'a presque aucune indication sur la maladie ou sur l'état de Francis... J'aurais aimé être "tenue au courant" !

Je vous parais sans doute très sévère... Mais cette lecture a tout de même été agréable, et si Sans Prévenir ne figure pas parmi les lectures qui m'ont le plus marquée, il reste néanmoins un roman plutôt agréable, qui saura  enchanter un grand nombre de lecteurs !

Note attribuée : 6,5/10 : ce n'est pas la catastrophe, vous voyez...

6 commentaires:

  1. Hum... Moi qui n'avais aucun doute sur le fait que j'allais acheter ce bouquin et l'adorer...
    J'vais essayer de voir si je trouve des extraits des premiers chapitres avant de me lancer du coup parce que tu me fais peur^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, désolée de te faire peur... Tu sais, je suis peut-être un cas isolé... À toi de voir !

      Supprimer
  2. Ce livre à l'air sympa mais les ressemblances avec Nos étoiles contraires et ta critique me freine un peu... je ne pense pas le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'aime pas trop ces comparaisons systématiques avec TFIOS... Désolée de te freiner :p

      Supprimer
  3. Au début j'avais très envie de découvrir ce livre mais de moins en moins. Les points négatifs que j'ai pu lire ont freiné mon envie :')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont les aléas du fait de surfer sur des blogs littéraires :p À toi de voir pour ce livre...

      Supprimer