La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image">

vendredi 30 janvier 2015

La Boîte d'Anne-Gaëlle Balpe — Chronique n°68


Titre : La Boîte
Auteure : Anne-Gaëlle Balpe
Éditions : Sarbacane (collection Exprim')
Genre : Thriller
Nombre de pages : 188

Résumé : Malt et Jen, deux jeunes désœuvrés, traînent leur ennui dans la ville d’Edens. Chaque jour, ils viennent sur le même banc. Et un jour, sous ce même banc, ils trouvent une boîte. Qui contient de l’argent et un numéro de téléphone. Le lendemain, une autre boîte. Qui contient encore plus d'argent. Et un message en prime : « Plus d’argent en échange d’un service ». En acceptant cette proposition, ils entrent dans le maillage d’une organisation tentaculaire qui ne les laissera plus s’échapper. S’engage alors une course-poursuite haletante, sur fond de trahison et de secrets révélés dont personne ne sortira indemne.

--------------------------------------------------

Un grand merci aux éditions Sarbacane et en particulier à Juliette pour cet envoi ! 

Livre lu en lecture commune avec Fanny du blog Livresquement : son article !

Jen et Malt n'ont aucune perspective d'avenir, aucun projet. Ils passent leurs journées assis sur le même banc. Ce quotidien morne est bien parti pour durer, jusqu'à ce que Jen trouve une boîte avec un billet de 20€ à l'intérieur... et une autre, le lendemain... Qui leur promet plus d'argent en échange d'un service.
Vous vous en doutez, toute cette histoire va mal tourner.

Dès qu'on commence à lire les premières lignes de ce livre, on est comme happé par l'histoire : le narrateur, Malt, s'exprime assez logiquement de façon familière, la lecture est donc vraiment facile. L'écriture de l'auteure en elle-même est très fluide, on est vraiment pris par l'intrigue et il est difficile de reposer le roman avant de connaître enfin le fin mot de l'histoire.

Malt est un personnage touchant... Tout d'abord assez réservé, il en dévoile de plus en plus sur sa personnalité et sur son passé au fil de l'histoire, jusqu'à avoir l'impression de totalement le connaître. J'ai aimé cette lente progression, j'ai aimé m'attacher à ce personnage qui ne m'avait pas plus plu que cela au premier abord. 
Par contre, pour Jen... C'est une autre histoire. La détester est bien sûr voulu par l'auteure, comme souvent avec les personnages vraiment antipathiques... mais qu'est-ce qu'elle m'a horripilée... Profiteuse, égoïste, superficielle, inconsciente, immature, intéressée... Je ne manque pas d'inspiration pour lister ces défauts. 
Je dois avouer que j'adore détester certains personnages. Et Jen fait partie de ceux-là. Assez paradoxalement, la suivre et avoir envie de l'étriper continuellement était une des choses que j'ai préférées dans ce roman – non, je ne suis pas bizarre.
Mais je pense que ma préférence va encore aux personnages secondaires, surtout Vito et Jonas, qui sont pourtant peu présents par rapport à Malt et à Jen, pour leur générosité et leur bonté.

Si ce livre est loin d'être un coup de cœur, je l'ai tout de même beaucoup aimé, notamment pour son rythme effréné et son intrigue bien menée. Cependant, je dois avouer que les passages avec un peu trop d'action pour moi m'ont perdue et ennuyée, et certains détails des péripéties finales m'ont légèrement échappé. 

En bref, un thriller qui tient ses promesses, une intrigue joliment menée, un livre qui m'a bien plu !

Note attribuée : 7,5/10


6 commentaires: