La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière.
— Louis Aragon

-

Dernières chroniques...

Dernières chroniques...

Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image Hebergeur d'image"> Hebergeur d'image Hebergeur d'image

lundi 6 octobre 2014

Le Joyau d'Amy Ewing — Chronique n°31

"— L'espoir est une chose précieuse. Pourtant on ne commence à l'apprécier que quand toute lueur s'est envolée."

"Personne ne mérite pareille vie. Tout le monde devrait avoir le choix de mener son existence comme bon lui semble."

Titre : le Joyau
Auteur : Amy Ewing
Éditions : Robert Laffont (collection R)
Genre : Dystopie/Romance/Science-fiction
Nombre de pages : 452
Résumé : Vous êtes plus précieuse que vous ne le pensez.


Le Joyau, haut lieu et coeur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.
Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance...
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l'étincelante façade du Joyau. S'exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.

Résumé français qui en dévoile beaucoup trop – je trouve... Surlignez le blanc si vous voulez tout de même en savoir plus.
C'est pourtant dans ce sinistre quotidien qu'elle tombe amoureuse d'un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d'affronter les plus grands des dangers...



-------------------------------------------------



J'AI A-DO-RÉ CE LI-VRE. 

Voilà, le ton est donné.
Cette chronique risque d'être un peu désordonnée – désolée.

Le Joyau est une énième dystopie, certes, mais elle a su me passionner. Son histoire est unique et très bien développée. Ses personnages sont vrais et attachants, j'ai adoré l'héroïne. 
Seule déception : la suite ne sort que dans un an. Comment vais-je pouvoir tenir le coup ? J'en veux encore ! (Et voilà, je me remets à parler comme une droguée)

Le résumé n'en dévoile pas beaucoup sur le fonctionnement de l'univers de Violet, et cela a été un vrai plaisir de le découvrir peu à peu. L'auteur a une imagination débordante !

Le livre m'a fait penser à la Sélection de Kiera Cass (pour la couverture, le côté jolies robes et paillettes, le système monarchique), à Hunger Games de Suzanne Collins (oui oui, promis !), au premier tome de la trilogie Le dernier Jardin de Lauren DeStefano (la grossesse forcée, l'enlèvement des jeunes filles)... Mais Le Joyau sait se démarquer de tous ces ouvrages.

Les personnages sont nombreux, mais il n'y a pas de confusion pour les identifier (sauf peut-être entre les 36000 Maisons qui forment la noblesse de la Cité Solitaire). Violet, le personnage principal, m'a beaucoup plu, beaucoup plus que je ne l'aurais pensé. Elle est vraie, humaine, touchante, et même si elle fait parfois (souvent, en fait) des trucs stupides, on lui pardonne.

En y repensant, c'est vrai qu'elle fait souvent des trucs stupides.

Bref. Certains personnages m'ont carrément fait mal au cœur, plus j'avançais dans les chapitres. La situation des mères porteuses est tellement... Horrible ! Je vous en dis deux mots : les femmes de la noblesse ne peuvent pas avoir d'enfants toutes seules, elles ont donc recours à des "mères porteuses", des jeunes filles provenant des quartiers les plus pauvres qui ont développé un mystérieux gène dont on ignore l'origine. Ce gène leur confère des pouvoirs uniques qui leur permettent de porter les enfants des nobles.
Dit comme ça, ça a l'air très sympathique, sauf qu'en fait, pas vraiment. Les mères porteuses sont considérées comme des biens, qui sont vendus plus ou moins cher selon leur potentiel. Trop bien.
Je n'en dis pas plus (en fait j'en ai déjà beaucoup dit, mais...) !

Mes autres personnages préférés sont Raven, Hazel, et évidemment, Lucien. Et j'ai détesté Ash (beurk). Et les femmes nobles, mais cela va de soi. Sauf peut-être la duchesse du Lac, qui m'a étrangement fascinée. À voir. Je les ai tous trouvés très intéressants !

Une fois que j'ai commencé à lire ce livre, je n'ai plus pu m'arrêter. L'auteur écrit de manière fluide, il n'y a aucune difficulté de lecture. Le Joyau se lit très vite, il vous fait passer un excellent moment. J'ai été transportée, emballée, horrifiée, j'ai rêvé... Je me suis totalement laissé emporter par ce que me proposait Amy Ewing. 
Seul problème, depuis que je l'ai terminé, je me demande ce que je vais faire de ma vie en attendant le tome 2. Qui sort en Septembre 2015. 

Je le redis encore une fois, j'ai vraiment adoré, mise à part la romance, qui franchement, est trop facile, et m'a ennuyée. 
Le Joyau n'a pas l'air très profond à première vue, presque superficiel, mais il s'agit d'une excellente dystopie : si vous aimez le genre, vous ne pouvez qu'adhérer. Et même si vous n'aimez pas... 

Un presque coup de cœur pour ce super livre ! Ne vous arrêtez pas à la couverture qui peut faire un peu "fifille", ce roman est... génial, surtout pour un premier livre. Après, je comprendrais que certains n'aiment pas du tout. Mais j'assume.

Note attribuée : 9/10 (la romance aura eu raison de mon 10/10). J'en veux encooooore !


15 commentaires:

  1. C'est un peu de la torture de lire un livre coup de coeur dont la suite sort dans un an non ?

    Sinon magnifique chronique merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui carrément :p je ne sais pas comment je vais tenir !
      Merci ;)

      Supprimer
  2. Hiii il a l'air TROP BIEN. Il est dans ma PAL, je vais bientôt le lire je pense :D Mais effectivement ça va être dur d'attendre un an pour la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est GÉNIAL, lis-le dès que tu peux... Enfin non, patiente un peu, parce qu'il va falloir attendre UN AN pour pouvoir lire la suite. Et avec un peu de chance, encore un an pour le tome 3. Bouh...

      Supprimer
  3. Il est également dans ma pal, je vais m'y mette assez rapidement aha xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profite bien, il est beaucoup trop court... ;)

      Supprimer
  4. J'espere bien que tu me le preteras celui-là!!! Je suis fière de moi, j'ai mis un commentaire! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est génial, peut-être une de mes meilleures lectures de l'année :D Je te le prêterai si tu es sage !

      Supprimer
  5. Il est dans ma Pal depuis moins d'une mois et je pense pas qu'il va y rester longtemps ! Merci pour cette belle chronique !

    Bonne lecture ! Marie~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de voir ton avis alors ! Contente que ma chronique t'ait plu ^^

      Supprimer
  6. Je suis en grande partie d'accord avec toi ! :) Je l'ai beaucoup aimé aussi et j'ai vraiment hâte de voir ce que donnera la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vivement le tome 2 ! Contente qu'il t'ait plu également :)

      Supprimer
  7. J'ai vraiment beaucoup aimé, j'attend la suite vite ^^ n'hesite pas à allez voir ma chronique sur mon blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré ! Dommage que le tome 2 ne sorte que dans un an... Je vais la lire ;)

      Supprimer